Domaine Vergé

Domaine Vergé - Bourgogne

Gilles et Catherine Vergé    

Place du tertre 71260 Viré

03 85 33 10 99


http://verge.vinsnaturels.fr


Methodes de travail

A la vigne A la cave
Surface totale du domaine4 hectares Utilisation d'intrants autre que le SO² Non
Rendements moyens20 hl/ha Filtration des vins Non
Vendanges manuellesOui Collage des vins Non
Utilisation de produits de synthèsesNon Flash pasteurisation, osmose inverse ou tout autre manipulation technique Non
Mode de cultureBiologique non certifié Quantité moyenne de SO² ajoutée (en mg/l)0
CertificationNon Cuvées par millésime4 à 5


Cuvées sans ajout de SO² Toutes

Analyse des vins

Cuvée Vin Année SO² total mg/l Source
Re-Mariage Blanc Blanc 2010 non détecté Analyses
Le haut de Boulaise Blanc 2008 Non détecté Analyses
Mâcon Village Blanc 2007 Non détecté Analyses
Vieilles Vignes Blanc 2007 Non détectable Analyses
Coteaux des Quarts Blanc 2006 2 Analyses
Bulles 2005 Blanc 2005 4 Analyses
Boulaise 2004 Blanc 2004 4.3 Analyses
Macon Village Blanc 2004 1.9 Analyses
Boulèze Blanc 0 Non décelé Analyses
Bulle à Zéro Blanc 0 Non décelé Analyses

 

Le domaine

Notre exploitation comprend 5 hectares de vignes (chardonnay blanc) vinifiée dans nos Chais. Nos vignes sont situées sur coteaux, exposition Est sur sol argilo-calcaire d'époque jurassique.

Les vignes

Notre mode de culture commence par une taille de mars, permettant d'éviter tout traitement d'hiver. Les sols sont travaillés en surface en prenant soin de respecter l'environnement. Les herbes folles qui pousseront seront tondues au printemps puis cet été. Ensuite, les sols seront travaillés avant vendange. Il n'y a pas d'apport d'engrais, seul un apport nutritif peut être appliqué dans le cas d'une carence, et ce, de façon très ponctuelle. Les traitements phytosanitaires sont appliqués dans le même esprit. Les vignes constituant nos trois cuvées "VIRE-CLESSE" ont 76 ans pour la plus jeune et 120 ans pour notre aînée. Nos Mâcons proviennent de parcelles un peu moins âgées.

La vinification

Le fait de travailler les vins en naturel implique de laisser les levures indigènes opérer leurs transformations successives afin d'obtenir une vinification longue, calme et stylée pour permettre aux vins de laisser apparaître toutes leurs expressions. De surcroît, l'emploi d'un minimum de soufre ou pas de soufre du tout est une règle de conduite.

Les vins

L'écart 2003

› Vin d'exception provenant d'une parcelle âgée de 87 ans. › Ce vin est marqué par une année caniculaire et une production record de neuf hectolitres hectare. › Sa robe ambrée due à la maturation laisse présager de sa complexité aromatique. › Son nez suave donne des arômes de miel, de pain grillé, bref de raisins murs. › Sa bouche ronde et puissante donne aux papilles une sensation de chaleur et exprime les amandes grillées la cire d'abeille et le fumé avec des notes de fruits mûrs, une finale longue et imposante.

Marrons Villages 2004

› Vin blanc issu de Chardonnay provenant de vignes de 54 ans. › Sa couleur est jaune paille avec des reflets or. › Son nez est vif et minéral. › Bel accord en bouche, on retrouve vivacité et minéralité. › Un léger perlant lui garde sa fraîcheur.

Viré Clessé 2004

› Une belle robe or caractérise ce vin. › Vin très aromatique avec des notes fruitées aubépine, parfum pur d'agrumes, citron, pamplemousse. › Bouche pleine et minérale. › Bien équilibré

Vieilles vignes 2002

› Vin de caractère issu d'une parcelle âgée de 122 ans. › Sa robe jaune citron laisse apparaître une brillance ambrée. › Son nez puissant apporte un bouquet de fleurs blanches, accacia, chèvrefeuille, aubépine. › Sa bouche, en accord avec son nez, propose une première note florale suivie d'une ampleur qui rappelle les raisins mûrs avec une acidité qui donne de la tonicité et quelques saveurs du comté, il y a une longueur très intéressante en bouche qui perdure

La bulle à zéro



Sa définition du vin naturel

Loin de l'esprit des vins commerciaux qui sont volontairement standardisés au goût d'une forme de clientèle, les vins naturels sont des "produits" à l'opposé de la normalisation, qui essaient d'être au plus près de la qualité de goût des raisins et de puiser leur typicité dans leurs terroirs respectifs. Les vignerons qui s'investissent dans cette "forme" de vin tachent de travailler les vignes et aussi les vins en respectant la nature des sols par un travail long et minutieux, Une vigne sans désherbant pour permettre à la vigne de donner au mieux ses qualités de terroir et de pureté ; ce qui implique l'absence de désherbant, de pesticides, d'engrais, d'insecticides et de produit de synthèse. Le fait de travailler les vins en naturel implique de laisser les levures indigènes opérer leurs transformations successives afin d'obtenir une vinification longue, calme et stylée pour permettre aux vins de laisser apparaître toutes leurs expressions. De surcroît, l'emploi d'un minimum de soufre ou pas de soufre du tout est une règle de conduite.